Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

CANNES, 23 mai 2009 (AFP) - Le prix Un Certain Regard du 62e Festival de Cannes a été attribué samedi soir au film "Dogtooth" du Grec Yorgos Lanthimos, le jury distinguant également l’Iranien Bahman Ghobadi, la Française Mia Hansen-Love et le Roumain Corneliu Porumboiu.

"Kynodontas" est un dérangeant huis clos dans lequel un couple fait grandir ses trois enfants totalement coupés du monde extérieur, dans une villa entourée de hauts murs d’une banlieue non identifiée d’une ville grecque. Ecrit et réalisé par Yorgos Lanthimos, né à Athènes en 1973, le film montre le fonctionnement d’une dictature à l’échelle de la cellule familiale où manipulation mentale, menace permanente, perversion du langage et mensonge (les enfants seront en âge de partir lorsque leurs canines tomberont, leur dit-on) sont quotidiens. Le jury présidé par le metteur en scène italien Paolo Sorrentino a également attribué un Prix spécial Un certain Regard à deux longs métrages ex aequo, parmi les 20 de la sélection. Il a ainsi récompensé le film d’ouverture, "Les chats persans" de l’Iranien Bahman Ghobadi. Ce long métrage aux allures de documentaire suit de jeunes musiciens de Téhéran dans leurs concerts et répétitions clandestines. Il dresse un portrait poignant d’une jeunesse en quête de liberté. L’autre film primé, "Le père de mes enfants", deuxième long métrage de Mia Hansen-Love, brosse le portrait d’un producteur indépendant inspiré d’Humbert Balsan, disparu tragiquement en 2005. Confirmant la bonne santé du cinéma roumain, "Policier, adjectif" de Corneliu Porumboiu, à propos des dilemmes d’un policier chargé de filer un jeune consommateur de drogue, a obtenu le Prix du jury. En 2008, le prix Un Certain Regard avait été attribué à "Tulpan" du Kazakh Sergey Dvortsevoy.

Voir notre article sur le film grec

Tag(s) : #Actualité grecque - Ελληνική Επικαιρότητα

Partager cet article

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :