Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

 

A R C H I P R E T R E

M I C H E L  S E L I N I O T A K I S

---------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------------

L’ E P I P H A N I E

 

Au Nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit,

 

Nous célébrons aujourd’hui le baptême de notre Seigneur, la manifestation de Sa divinité devant les hommes.

Nous savons tous à quel point les eaux peuvent être salvatrices, mais aussi à quel point elles peuvent être effrayantes et destructrices. Au début du Livre de la Genèse que nous avons lu avant hier aux vêpres, il est dit que le souffle du Seigneur planait sur la surface de l'eau et comment Dieu de ces eaux fit naître des êtres vivants. Dans toute la vie de l'humanité et de manière très claire dans l'Ancien Testament nous voyons l'eau comme un signe de vie. Ce sont les eaux qui désaltèrent celui qui dans le désert a soif, et ce sont elles qui irriguent les champs et les forêts, elles sont signe de vie, l'expression par excellence de la bonté de Dieu. Que ce soit dans l'Ancien Testament ou dans le Nouveau Testament, elles sont l'expression du renouveau.

Mais nous le savons aussi, ces mêmes eaux peuvent être redoutables, ce sont les eaux du Déluge dans lesquelles ont péri tous ceux qui n'ont pas pu faire face au jugement de Dieu, et ce sont encore des eaux effrayantes, les eaux destructrices, des eaux des inondations.

Et voilà que cette année aussi le Christ vient, le Christ vient sur les eaux du Jourdain et ce ne sont plus tout à fait les mêmes eaux, ce ne sont plus les eaux de la création, les eaux pures sur lequel le souffle de Dieu planait, ce sont à présent les eaux de notre terre, les eaux de notre vie, des eaux salies par la faiblesse de l'homme, par sa noirceur. Et dans ces eaux venaient se purifier des hommes et des femmes qui venaient se renouveler, qui venaient revivre. Ils venaient revivre, plein de repentance, à l'écoute de la prédication de saint Jean-Baptiste. Et dans ces eaux est venu également le Christ, qui est venu pour s'immerger avant de commencer Son pèlerinage terrestre, pèlerinage qui le mènera jusqu'au Golgotha. Il est venu s'immerger dans ces eaux qui portaient tous les péchés de l'humanité, Lui le seul qui est sans péché.

Dans une certaine mesure on peut dire qu'il y a une analogie entre le baptême de notre Seigneur et Sa descente aux Enfers, et donc que ce moment du baptême du Seigneur est un des actes les plus tragiques de Sa vie.

Sa naissance a été cette manifestation de Dieu où par amour pour Sa création, dans Son désir de sauver cette création, Dieu a pris chair, a pris sur Lui toute l'humanité. Alors l'humanité s'est revêtue de la divinité, alors l'humanité s'est renouvelée. Cette chair s'est revêtue de l'éternité, cette chair, qui à travers le chemin de la Croix, à travers le chemin de la Résurrection, de l'Ascension, va s'asseoir à la droite du Père. Eh bien! On peut dire que le jour du baptême de notre Seigneur, il y a comme un accomplissement de la préparation pour suivre tout ce chemin. En effet, ayant atteint une certaine maturité dans Sa condition humaine, l'homme Christ, en unissant un amour total et une obéissance totale à la volonté de Son Père, va réaliser ce pour quoi Il s'est incarné. Maintenant Il apporte Sa chair en sacrifice et en don. Sacrifice et don, non seulement à Son père mais à l'ensemble de l'humanité, Il prend sur Lui en s'immergeant dans ces eaux toute l'horreur de la faiblesse humaine, toute la chute humaine, Il plonge dans ces eaux, qui maintenant représentent les eaux de la mort portant en elles tout le Mal. Et c'est là où nous pouvons faire l'analogie avec la descente aux Enfers, là aussi le Christ va s'unir pleinement à la destinée humaine en prenant sur Lui tout le Mal, en prenant sur Lui toutes nos faiblesses et ainsi Il va nous en délivrer. Et à partir de ce moment là, les eaux du Jourdain qui portaient tout le poids du péché, en accueillant le Christ, en accueillant celui qui est sans péché, celui qui est éternel, ces eaux se sont purifiées, ces eaux se sont sanctifiées, et de nouveau nous pouvons dire que le souffle de Dieu plane sur la surface de ces eaux, elles redeviennent les eaux de vie, elles peuvent de nouveau être des eaux de régénération rendant à l'homme toute sa plénitude, réunissant à nouveau toute l'humanité au Christ. Voilà pourquoi cette fête est tellement importante.

Ces eaux que nous allons bénir tout à l'heure par la descente de l'Esprit Saint vont devenir des eaux du Jourdain, des eaux qui nous offrent la vie, non pas la vie tout court mais la vie éternelle, voilà pourquoi l'Église nous invite à nous approcher de ces eaux avec foi, avec crainte. Voilà pourquoi l'Église nous invite à en boire, à nous plonger dedans, à en prendre chacun chez soi dans sa maison pour en boire en cas de maladie de l'âme ou de maladie du corps pour notre renouveau. Voilà pourquoi l'Église nous invite à re-bénir nos maisons, toutes choses qui nous entourent. À travers ces eaux, ces eaux du Jourdain, nous célébrons le renouveau de toute la nature, la bénédiction de toute la création, la bénédiction de toutes choses, la transfiguration du monde. À travers elles, nous pouvons voir le début du siècle à venir, la victoire de Dieu sur la mort et les prémices de la vie éternelle. Nous pouvons voir la gloire non seulement de l'humanité mais de toute la création lorsque Dieu sera tout en tout. En ce jour nous pouvons rendre gloire à Dieu pour Son infinie bonté de nous avoir envoyé Son Fils pour notre renouveau et celui de notre destinée.

L'épiphanie est, comme je le disais, la première manifestation publique de notre Seigneur. À Noël autour de la grotte il y avait peu de monde, alors qu'aujourd'hui c'est une foule qui est au bord du Jourdain. En fait, cette manifestation de Jésus-Christ a un double aspect: un aspect d'humilité qui est représenté par le baptême dont nous venons de parler mais aussi un aspect de gloire qui se manifeste par le témoignage du Père: « Tu es mon Fils bien-aimé en qui j'ai mis toute ma complaisance » - en qui j'ai mis toute mon espérance. Et c'est aussi le témoignage de l'Esprit qui descendit sur le Fils sous la forme d'une colombe. Et là, le Père, le Fils et l'Esprit sont tous trois révélés au monde ensemble lors du baptême de Jésus.

Le Père et l'Esprit se révèlent dans une relation d'amour qui les unis au Christ, et c'est bien à cette relation d'amour qu'aujourd'hui nous sommes tous invités à participer. Nous sommes tous invités à ouvrir nos cœurs pour une nouvelle conversion. Oui! Cette fête est une invitation à nous renouveler, à renouveler notre baptême. Elle nous apporte la purification et nous apporte aussi l'illumination par la grâce de l'Esprit.

Demandons à Dieu à nous aider à ouvrir nos cœurs pour nous rendre disponibles pour cette grâce de purification et d'illumination! Nous ne pouvons que rendre gloire à Dieu de nous avoir donné l'espérance de la venue du Jour du Seigneur où le monde entier brillera par la réception de l'Esprit Saint. Amen.

 

p. M. S.

 

Au Nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit, Au Nom du Père et du Fils et du Saint-Esprit,
Tag(s) : #Culte Orthodoxe - Ορθόδοξη Λειτουργία

Partager cet article

Repost 0